Bagarre de rue

Comment se protéger des bagarres de rue et comment se défendre si nécessaire. Vous avez peut-être vu des reportages relatifs à une bagarre de rue et vous demandez comment il faudrait réagir si vous étiez impliqués dans une bagarre de rue sans le vouloir.

Sachez en premier lieu que la meilleure attitude consiste à observer le dicton ” mieux vaut prévenir que guérir “. En conséquence, il convient d’éviter autant que possible de fréquenter les lieux où une bagarre de rue risque le plus de se produire. Ainsi si vous devez vous rendre dans un lieu que vous ne connaissez pas, vous pouvez vous renseigner auprès du commissariat de police pour qu’un fonctionnaire vous indique les lieux où le risque de bagarre de rue est important.

D’autre part, si en rentrant chez vous après avoir fait vos courses, vous constatez une bagarre de rue, évitez d’intervenir de quelque manière que ce soit. Contentez-vous d’appeler discrètement la police si vous pensez que la bagarre de rue risque d’avoir des conséquences graves. En effet, si vous constatez qu’une personne risque d’être blessée lors d’une bagarre de rue, vous êtes légalement tenu d’appeler la police faute de quoi vous vous exposeriez à des poursuites pour non-assistance à personne en danger.

une femme avec une massue poursuit un homme dans une bagarre de rue

Si en dépit de votre prudence, vous êtes impliqué dans une bagarre de rue, sachez qu'une défense et de rigueur.

Si en dépit de votre prudence, vous êtes impliqué dans une bagarre de rue, sachez qu’une défense et de rigueur; ‘il ne faut pas vous laisser acculer contre un mur et ne pas vous laisser encercler de manière à pouvoir prendre rapidement la fuite. Par ailleurs, la meilleure attitude consiste à vous positionner perpendiculairement à votre ennemi en mettant vos bras devant vous. Pensez aussi à fléchir légèrement vos genoux de manière à conserver l’équilibre. Pour vous défendre efficacement, sachez qu’en frappant les tempes de votre agresseur d’un coup d’intensité moyenne, vous lui infligerez des douleurs violentes et peut-être une commotion cérébrale. Il n’est pas nécessaire de frapper très fort à cet endroit, car un coup violent risque de tuer votre agresseur. Vous pouvez également neutraliser votre ennemi en le frappant sur le nez, sur la lèvre inférieure ou sur sa pomme d’Adam. Un coup modéré sur sa pomme d’Adam peut en effet bloquer momentanément la respiration de votre agresseur et neutraliser. Enfin, si vous pouvez frapper un coup pas trop violent sur le coût de votre ennemi, vous pouvez lui faire perdre connaissance. Évitez un coup violent qui lui serait fatal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *